Jamais deux sans t-r-oi-s

Du budget, nous demeurons
Dans la réalisation d’une éternelle
Injuste appréciation des richesses sociales
Concrètement, nous anticipons le devoir
D’une conscience citoyenne renouvelée
Par l’exigence d’actions se manifestant
Au gré des rues et d’opposition,
Rivaliserons-nous d’audace
Incendiaire bombe
Je te dirai métaphore
D’une nation éprouvée
Non, je ne me laisserai point trahir
Par autant de duplicité face à ce qui tient
Dans la poche des oligarchies triomphantes
Régnantes de par l’exploitation, la principauté
Inerte, qui repose sur rien et le socle faisant
Foi de statue, non-résolution provinciale
De notre mémoire, ajouterons-nous
Silencieusement, nous battrons la chamade
Tambour, tu vibreras au mouvement
Et au gré de nos sens,
Sur nos fronts
La sueur ruisselle de plus belle.

-e. presseault

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>